Pourquoi cette période et comment la gérer?

C'est en général vers 2 ans que l'enfant découvre le pouvoir du « non ». Pendant quelques mois, il utilise à tout bout de champ ce petit mot qui lui permet, pour la première fois, d'exprimer des désirs, différents de ceux des adultes. Ses premiers « non » prennent ses parents au dépourvu, car ils sont habitués à choisir et à décider pour lui. Pourtant, cette opposition est le signe d'une nouvelle maturité qui va permettre à l'enfant de sortir du statut de bébé. Cette période correspond à la naissance de l'identité de votre enfant, cette période est normale, voire essentielle dans le développement de l’enfant. Désormais, il se nomme, revendique sa place et se différencie ainsi de l'adulte. Ses tentatives pour imposer ses choix personnels sont un premier pas vers l'autonomie et une façon très saine de construire sa personnalité.

Cette période de confrontation s’estompe par elle-même dans la plupart des cas. En comprenant mieux cette phase, on peut adapter nos réactions et nos exigences envers lui.

 Les « non » sont énoncés sans discernement : c'est sa façon de prendre le pouvoir et d'en tester l'étendue. Pourtant, il a plus que jamais besoin que l'adulte pose clairement des limites. 

S'opposer frontalement à ses refus répétitifs conduirait à une épreuve de force épuisante. Le jeu, quant à lui, peut être une aide précieuse pour faire passer un refus. Il ne veut pas enfiler le pull ? Transformez cela en jeu : « Tiens, la petite manche cherche une petite main, par ici, petite main !», ou laissez lui un choix mesuré : « tu préfères mettre le pull bleu ou le blanc ? » Vous apprendrez peu à peu à connaître les petits trucs qui fonctionnent avec votre enfant et qui vous permettent de désamorcer le conflit sans que votre enfant ait le sentiment de perdre la face.

A la crèche, l’opposition des enfants s’exprime également, votre enfant n’a pas été méchant s’il s’est opposé, il se construit son identité propre tout simplement…pas d’inquiétude !