Pourquoi l'enfant peut-il mordre, taper, griffer...?

Si la morsure est aussi récurrente, c’est en partie parce que la bouche est pour l’enfant un organe de découverte du monde qui l’entoure.
Ni la morsure, ni les griffures, ni les coups ne sont des actes de violence ou de méchanceté. Un jeune enfant n’a pas l’intention ni la compréhension de faire mal à l’autre ! Ces conduites peuvent être la manifestation d’une pulsion, d’une excitation positive comme négative, une demande d’attention. Cela peut être une manière pour l’enfant de se décharger d’une frustration, mais aussi de communiquer avec un autre enfant.

Un jeune enfant n’est pas encore en capacité de controler ses pulsions, ni ses émotions, et encore moins de les raisonner. Certaines parties de son cerveau ne sont pas assez matures pour cela, notamment la partie frontale. A ce titre, sachez qu’un cerveau n’est pas pleinement mature avant l’âge de… 25 ans !

Plus la parole va se développer, moins l’enfant aura besoin de mordre pour s’exprimer ou entrer en communication. Cette phase de « morsures » est temporaire. Elle peut durer quelques jours comme quelques mois. Les morsures s’arrêtent généralement lorsque l’enfant arrive à s’exprimer autrement notamment par le langage oral. C’est une des raisons qui nous a poussé à utiliser les signes avec bébé à Trotti’Nous. Les signes permettent à l’enfant d’avoir un outil d’expression qu’il peut utiliser avant même le langage oral.

Cela dit, en cas de grande frustration, l’enfant s’exprime avec l’outil qu’il maîtrise le plus : son corps ! En effet, bien souvent quand il est empreint à une émotion forte, il sollicite spontanément sa main, sa bouche ou son pied, et non la parole comme on pourrait l’espérer.